« Je réponds ordinairement,

à ceux qui me demandent raison de mes voyages

que je sais bien ce que je fuis,

mais non pas ce que je cherche. »

(Michel de Montaigne)

 

 

Qu’importe mon niveau d’études, quand et où je suis né. Je préfère me présenter comme un rêveur utopiste qui a parcouru les méandres de sa vie tout en effectuant son cheminement intérieur.

J’essaie, je dis bien j’essaie, de rester honnête avec moi-même et d’être en accord avec mes idéaux.

Quand j’écris, quand je raconte, quand je photographie, ce sont mes sentiments et mes émotions que j’exprime et que je partage, même lors de mes « coups de gueule » face à la bêtise et à l’injustice.

Ah, j’oubliais, je suis à l’encontre d’un siècle où tout doit aller vite, où l’on vous rabâche d’aller à l’essentiel. J’aime prendre mon temps pour voyager et donner des détails dans mes récits. Pour moi les détails, c’est, justement, l’essentiel pour un conteur

Bien qu’étant un incorrigible perfectionniste, je n’abuse pas des logiciels de retouche afin de rester au plus près de l’instant magique où mon œil a transmis une émotion à mon cerveau.

Chacune de mes photos constitue une infime parcelle du puzzle de ma vie.

Je connais les principales règles de la photographie, mais j’aime à m’en affranchir. Je déteste les contraintes. Quelles qu’elles soient.

J’aime à forcer les contrastes de lumière et de couleur, et aussi jouer sur la profondeur de champ. Je préfère les photos sombres à celles trop lumineuses. J’ai un faible certain pour les « clairs-obscurs » à la manière de Le Caravage, tel le «David tenant la tête de Goliath», où le torse et le visage de David sont éclairés, alors que le reste du corps demeure totalement dans l’ombre et que, seul, le visage de Goliath reçoit cette lumière, alors que barbe et cheveux sont noyés dans l’obscurité ambiante, donnant presque l’impression que, tel un spectre, la tête de Goliath flotte dans l’air sans être tenue par la main au-dessus de la chevelure.

J’utilise peu les « effets spéciaux » des logiciels de retouche qui transforment complètement ce que mes yeux ont perçu, quelle que soit la valeur artistique de la photo retouchée, que j’apprécie et admire chez les autres cependant… C’est une affaire de goût et de choix personnels.

Toutefois je ne dédaigne pas jouer de temps en temps avec un logiciel pour créer une ambiance particulière, mais alors je m’amuse, je me fais plaisir en transformant totalement la photo d’origine en une image issue de ma propre créativité. Ce qui compte alors, c’est l’esthétique quand un heureux résultat est au rendez-vous. Quand bien même j’obtiendrais des bananes bleues !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close